L I B E L L U L E S

 

Louisiane 2017

 

 

 


Ischnura ramburii (Rambur's Forktail)

Ischnura ramburii est l'Ischnura le plus répandu du continent américain, présent des Etats-Unis au Chili.
Il est commun dans le sud des Etats-Unis, en particulier près des côtes et présent dans de nombreux habitats ; il vole toute l'année en Louisiane.



12/07/17 - City Park, New Orleans
mâle

12/07/17 - City Park, New Orleans
accouplement

27/07/17 - Honey Island Swamp
femelle

 

 


Epiaeschna heros (Swamp darner)

Epiaeschna heros est une grande aeschne (85mm) qu'on trouve dans les marais de l'E des Etats-Unis, surtout s'ils sont boisés. Les forêts inondées de Louisiane lui conviennent donc particulièrement bien.
Comme tout aeschne qui se respecte, elle vole inlassablement... Harcelé par les moustiques, je n'ai jamais eu la patience d'attendre qu'elle se pose pour lui tirer le portrait !


25/07/17 - Honey Island Swamp
femelle

25/07/17 - Honey Island Swamp
femelle en vol

 

 


Anax junius (Common Green Darner)

Anax junius ressemble énormément à son cousin A.imperator. C'est une des libellules les plus communes d'Amérique du Nord.
Le mâle patrouille comme son cousin, la ponte s'effectue généralement en tandem comme chez notre A.parthenope mais Madame peut aussi pondre seule
.


28/07/17 - City Park, New Orleans
mâle en vol

23/07/17 - Audubon Park, New Orleans
femelle en ponte seule

13/07/17 - Audubon Park, New Orleans
ponte en tandem

 

 


Aphylla williamsoni (Two-striped Forceptail )

On trouve Aphylla williamsoni aussi bien dans des parcs urbains qu'au bord de bayous ouverts ou encore en forêt inondée.
Les extensions jaunes en S8, surtout chez le mâle, sont assez spectaculaires et les appendices anaux du mâle correspondent bien au nom américain du genre.
On les voit souvent posés au sol ou sur des branches où ils reviennent après de courtes phases de vol.


25/07/17 - Bayou Sauvage NWR
femelle

27/07/17 - Honey Island Swamp
femelle

30/07/17 - Audubon Park, New Orleans
mâle

30/07/17 - Audubon Park, New Orleans
mâle

 

 


Macromia taeniolata (Royal River Cruiser)

Contrairement à l'Europe où le genre Macromia n'est représenté que par l'unique et rare Macromia splendens, les Etats-Unis comptent 7 espèces de Macromia dont certaines sont assez répandues.
Si Macromia taeniolata n'est pas la plus commune, c'est la plus grande (jusqu'à 90 mm) et elle mérite bien son nom américain : son allure est vraiment royale et, quand on a vu voler M. splendens, on peut presque reconnaître M.taeniolata simplement à son vol assuré, direct et puissant.
La petitesse des taches jaunes abdominales et le dédoublement de celle de S7 permettent de distinguer cette espèce de ses autres cousines américaines.
On la trouve le long de rivières assez larges et lentes ainsi que sur de grands lacs mais toujours dans des secteurs boisés.
J'ai vu des individus en chasse plusieurs fois, dans des allées forestières de forêts inondées et j'ai eu la chance de voir se poser près de moi une femelle immature !


25/07/17 - Bogue Chitto NWR
femelle immature

25/07/17 - Bogue Chitto NWR
femelle immature

25/07/17 - Bogue Chitto NWR
femelle immature

 

 


Plathemis lydia (Common Whitetail)

Plathemis lydia est une des libellules les plus répandues du continent nord-américain, c'est aussi une des deux seules espèces du genre. On la trouve dans de nombreux milieux, des eaux stagnantes aux courants lents.
Les imagos sont souvent posés au sol, sur des surfaces nues. Les mâles matures sont couverts d'une pruine d'un bleu tellement clair qu'il paraît blanc alors que femelles et immatures ont de superbes décorations latérales sur leur abdomen brun.
Les deux sexes ont des marques alaires assez spectaculaires.


25/07/17 - Honey Island Swamp
femelle

25/07/17 - Honey Island Swamp
femelle

26/07/17 - Fontainebleau State Park
mâle immature

 

 


Libellula vibrans (Great Blue Skimmer)

Libellula vibrans est une très grande Libellulidae (60mm) qu'on rencontre essentiellement dans les zones de marais boisés nombreux en Louisiane. Face blanche et yeux bleus permettent de la différencier des autres Libellula.


11/07/17 - Barataria Preserve
mâle

20/07/17 - Fontainebleau State Park
mâle

24/07/17 - Bonnet Carre Spillway
femelle

26/07/17 - Fontainebleau State Park
vieille femelle

 

 


Libellula needhami (Needham's Skimmer)

Libellula needhami est assez commune, en particulier le long des côtes S et E. Pour l'identifier, on utilise les critères suivants, donnés par D.Paulson : bande médio-dorsale noire fine au début de l'abdomen puis plus épaisse en S8-S9, thorax sans bandes sombres, ailes marquées de rouge ou jaune sur leur partie antérieure seulement, costale plus sombre avant le nodus.


11/07/17 - Barataria Preserve
mâle adulte

20/07/17 - Fontainebleau State Park
mâle adulte

10/07/17 - Audubon Park, New Orleans
mâle immature

24/07/17 - Bonnet Carre Spillway
mâle immature

11/07/17 - Barataria Preserve
mâle

 


14/07/17 - City Park, New Orleans
femelle

11/07/17 - Barataria Preserve
femelle

10/07/17 - Audubon Park, New Orleans
femelle immature

26/07/17 - Fontainebleau State Park
femelle

20/07/17 - Big Branch Marsh NWR
accouplement

 

 


Libellula incesta (Slaty Skimmer)

Libellula incesta ressemble beaucoup à L.needhami. Même si elle affectionne les zones boisées, elle fréquente une plus large variété de milieux que L.vibrans.
Le mâle est noir mais, à maturité, il est recouvert d'une pruine gris-bleu du plus bel effet


25/07/17 - Honey Island Swamp
mâle

25/07/17 - Honey Island Swamp
femelle

 

 


Orthemis ferruginea (Roseate Skimmer)

Orthemis feruginea n'est pas difficile en matière d'habitat, elle vole une grande partie de l'année en Louisiane. Le thorax de la femelle et des mâles immatures est caractéristique, le mâle se couvre ensuite d'une pruine rose/violette.


30/07/17 - Audubon Park, New Orleans
femelle

30/07/17 - Audubon Park, New Orleans
femelle

 

 


Perithemis tenera (Eastern Amberwing)

A nos yeux d'Européens, un Anisoptère de 2 cm de longueur et autant d'envergure, c'est difficile à imaginer ! Et, quand on croise Perithemis tenera, il faut y regarder à deux fois pour se persuader qu'on n'a pas affaire à une guêpe...
Mais, avec ses ailes ambrées, le mâle est une merveille. Souvent posé sur des brindilles basses au bord de l'eau, il chasse à l'affût depuis ce poste où il vient fidèlement se reposer.


12/07/17 - City Park, New Orleans
accouplement

23/07/17 - Audubon Park, New Orleans
femelle en ponte,
gardée par le mâle

12/07/17 -City Park, New Orleans
femelle en vol

12/07/17 - City Park, New Orleans
femelle en ponte

 


12/07/17 - City Park, New Orleans
mâle

14/07/17 - City Park, New Orleans
mâle

 

 


Brachymesia gravida (Four-spotted Pennant)

Brachymesia gravida est une espèce très commune le long des côtes E et S des Etats-Unis ; c'est l'espèce que j'ai le plus observée après Erythemis simplicicollis.
On la trouve sur de nombreux lacs et autres plans d'eau ouverts, parfois en nombre impressionnant.
C'est d'autant plus agréable que c'est une très belle espèce, facile à reconnaître, avec son abdomen très fin et ses 4 larges taches au milieu des ailes, souvent plus diffuses chez la femelle.
Mâles et femelles passent pas mal de temps perchés sur des tiges et branches près des rives.
Comme souvent, les mâles immatures et les femelles se ressemblent, j'ai beaucoup aimé leur teinte caramel !


12/07/17 - City Park, New Orleans
mâle

12/07/17 - City Park, New Orleans
mâle

14/07/17 - City Park, New Orleans
mâle en position
de l'obélisque

10/07/17 - Audubon Park, New Orleans
mâle en position
de l'obélisque

 


12/07/17 - City Park, New Orleans
mâle immature

28/07/17 - Bonnet Carre Spillway
femelle

10/07/17 - Audubon Park, New Orleans
accouplement

23/07/17 - Audubon Park, New Orleans
accouplement en vol

 

 


Celithemis eponina (Halloween Pennant)

Celithemis eponina doit son nom américain à ses ailes orange et noires, couleurs de la fête d'Halloween !
Les 8 espèces de Celithemis ne se rencontrent pratiquement que dans l'E des Etats-Unis. Le port fréquent des ailes antérieures relevées par rapport aux ailes postérieures est caractéristique du genre.
C.eponina se pose volontiers sur des herbes et des branchettes, elle fréquente de nombreux types d'habitats ouverts, y compris des marais légèrement saumâtres.
Je ne l'ai vue que deux fois et toujours par vent fort, j'ai donc eu beaucoup de mal à réussir quelques photos nettes pour rendre hommage à sa beauté :-(


12/07/17 - City Park, New Orleans
mâle

12/07/17 - City Park, New Orleans
mâle

12/07/17 - City Park, New Orleans
mâle

24/07/17 - Bonnet Carre Spillway
femelle

 

 


Erythemis simplicicollis (Eastern Pondhawk)

Erythemis simplicicollis est une des libellules les plus abondantes des Etats-Unis, de la côte Est aux Rocheuses ; on la trouve dans de nombreux milieux, dès qu'il y a de l'eau libre et de la végétation émergée.
On la croise dans toutes les rues de New Orleans et, dans les parcs et autres plans d'eau, souvent en quantités incroyables, des dizaines sur de très courts linéaires de berges.
Le vert flashy des femelles et mâles immatures est immanquable alors que les mâles matures sont couverts d'une belle pruine bleue.
Ils volent assez peu, on les voit le plus souvent sur des branchettes au bord de l'eau et surtout en courts déplacements dans la végétation des rives.


10/07/17 - Audubon Park, New Orleans
mâle

11/07/17 - Barataria Preserve
mâle

14/07/17 - City Park, New Orleans
mâle immature

12/07/17 - City Park, New Orleans
accouplement

 


26/07/17 - Fontainebleau State Park
femelle

14/07/17 - City Park, New Orleans
femelle

10/07/17 - Audubon Park, New Orleans
femelle en ponte

10/07/17 - Audubon Park, New Orleans
femelle en vol

25/07/17 - Bayou Sauvage NWR
femelle mangeant une femelle
Pachydiplax longipennis

 

 


Pachydiplax longipennis (Blue Dasher)

Pachydiplax longipennis est proche des Micrathyria, on le rencontre en abondance en Louisiane mais aussi dans une bonne partie des Etats-Unis et un peu en Amérique Latine et aux Antilles.
Femelles et jeunes mâles présentent un beau thorax tigré alors que le mâle mature se couvre de pruine bleue. Mâles et femelles, jeunes, ont les yeux brun-rouge et gris, ils deviennent d'un superbe vert au vieillissement.
La très longue cellule qui court sous le ptérostigma est caractéristique du genre Pachydiplax.


12/07/17 - City Park, New Orleans
mâle

14/07/17 - City Park, New Orleans
mâle en position
de l'obélisque

12/07/17 - City Park, New Orleans
mâle immature

14/07/17 - City Park, New Orleans
jeune mâle

 


11/07/17 - Barataria Preserve
femelle

27/07/17 - Honey Island Swamp
femelle

13/07/17 - Audubon Park, New Orleans
femelle

23/07/17 - Audubon Park, New Orleans
femelle en ponte

 

 


Miathyria marcella (Hyacinth Glider)

Miathyria marcella appartient à un genre qui ne compte que deux espèces. Son aire de répartition va du Sud des Etats-Unis à l'Argentine.
Elle fait partie des espèces très dépendante d'une espèce végétale, la jacinthe d'eau (Eichhornia crassipes), bien qu'on le trouve aussi sur des plans d'eau avec d'autres espèces de végétation flottante. D'où son nom américain de Hyacinth glider !
La jacinthe d'eau étant considérée comme invasive aux Etats-Unis (elle peut pousser de plusieurs mètres par jour...), l'abondance de M. marcella est très liée aux programmes d'éradication de sa plante d'élection.
M. marcella est assez facile à repérer, c'est un patrouilleur infatigable, dont l'abdomen jaune et la taille plus petite que ses collègues au vol incessant (Tramea et Pantala) permettent l'identification. Le thorax du mâle devient violet au viellissement.


12/07/17 - City Park, New Orleans
mâle en vol

 

 


Tramea carolina (Carolina Saddlebags)

Les Tramea (Saddlebags, pour les Américains) forment un genre réparti largement dans le monde mais principalement sous les tropiques.
On en trouve 3 espèces en Louisiane : comme toutes les espèces du genre (saddlebag = sacoche de selle), elles ont de larges taches à la base des ailes qui donnent à leur thorax une allure beaucoup plus large qu'en réalité.
L'autre particularité du genre est le mode de ponte très original : le couple vole en tandem au-dessus de l'eau et, au moment de la ponte, le mâle lâche la femelle qui pond en tapant l'eau de son abdomen puis le mâle la récupère aussitôt ; le tandem circule alors au-dessus de l'eau, parfois assez longtemps, avant un nouveau lâcher. J'ai pu observer ce comportement assez souvent chez les 3 espèces.
Tramea carolina est assez commune dans tout le SE des Etats-Unis, on la trouve sur de nombreuses pièces d'eau ouvertes.


30/07/17 - Audubon Park, New Orleans
mâle

30/07/17 - Audubon Park, New Orleans
couple en ponte
en tandem

10/07/17 - Audubon Park, New Orleans
couple en ponte
le mâle lâche la femelle

 

 


Tramea onusta (Red Saddlebags)

Tramea carolina a une jumelle dont l'habitat et l'aire de répartition sont partiellement communs, il s'agit de Tramea onusta ; les deux espèces cohabitent en Louisiane.
Les différences entre elles sont minimes ! Pour les mâles, D.Paulson donne 2 critères pas toujours faciles à apprécier : T. onusta est plus petite et sa face est rouge alors que celle de T.carolina est violette.
Heureusement, il donne un 3ème critère beaucoup plus facile à utiliser sur photo : les marques noires sur S8-S9 sont uniquement dorsales chez T. onusta alors qu'elles descendent sur les côtés des segments chez T. carolina !


13/07/17 - Audubon Park, New Orleans
mâle en vol

13/07/17 - Audubon Park, New Orleans
mâle

13/07/17 - Audubon Park, New Orleans
mâle

 

 


Tramea lacerata (Black Saddlebags)

Tramea lacerata est une Tramea à large selle, très répandue dans une bonne partie des Etats-Unis et en Amérique centrale, dans les mêmes types d'habitats que ses cousines rouges.
Elle est entièrement noire et, quand on la voit passer en vol, les taches noires se confondent avec l'abdomen et l'ensemble donne l'impression d'une très grosse libellule.


10/07/17 - Audubon Park, New Orleans
couple en vol
en tandem

10/07/17 - Audubon Park, New Orleans
couple en ponte
le mâle reprend la femelle

10/07/17 - Audubon Park, New Orleans
couple en ponte
le mâle garde la femelle

13/07/17 - Audubon Park, New Orleans
couple en ponte
le mâle garde la femelle

 


28/07/17 - Bonnet Carre Spillway
femelle

24/07/17 - Bonnet Carre Spillway
femelle

 

 


Macrodiplax balteata (Marl Pennant)

Le genre Macrodiplax ne compte que 2 espèces dans le monde, M. balteata est présente essentiellement le long des côtes, tout autour du golfe du Mexique, elle s'accommode d'eaux douces à saumâtres.


24/07/17 - Bonnet Carre Spillway
femelle

 

 

 

Documentation libellules

- odonatacentral.org : liste des libellules de Louisiane - recherche par comté

- A distribution of damselflies and dragonflies of Louisiana - G.Sims - 2013

 

 


 

autres animaux

 

Sites visités

Tous les accès aux sites sont très précisément décrits dans "A birder's guide to Louisiana", édité par l'American Birding Association : version PDF gratuite sur le site de l'Atchafalaya National Heritage Area

 

New Orleans - Audubon Park   

Très agréable parc urbain dans la partie S de New Orleans, avec des arbres magnifiques ; le plan d'eau principal est un ancien bras du Mississippi. On y trouve de nombreuses espèces de libellules.
espèces observées : Anax junius, Libellula needhami, Perithemis tenera, Brachymesia gravida, Erythemis simplicicollis, Pachydiplax longipennis, Tramea carolina, Tramea onusta, Tramea lacerata, Orthemis ferruginea, Aphylla williamsoni...

 

New Orleans - City Park   

Le principal parc urbain de New Orleans est vaste et abrite de nombreuses pièces d'eau, principalement des anciens bras du Mississippi. De la partie S, très entretenue, au secteur N, plus "sauvage", on trouve des milieux variés et une belle richesse ornithologique.
espèces observées : Ischnura ramburii, Anax junius, Libellula needhami, Perithemis tenera, Brachymesia gravida, Erythemis simplicicollis, Pachydiplax longipennis, Myathiria marcella...

 

Barataria Preserve   

La réserve naturelle la plus proche de New Orleans, un secteur forestier avec plusieurs chemins aménagés sur pilotis : riche en oiseaux, en alligators et en libellules
espèces observées : Erythemis simplicicollis, Pachydiplax longipennis, Epiaeschna heros, Libellula vibrans, Ischnura prognata...

 

Fontainebleau State Park   

Un secteur très entretenu autour d'un plan d'eau, une plage le long du lac Pontchartrain et des sentiers en forêt
espèces observées : Libellula needhami, Libellula vibrans, Epiaeschna heros, Plathemis lydia...

 

Big Branch Marsh NWR   

Une vaste réserve, avec un petit parcours sur pilotis très agréable (Boy Scout Road Trail) et un long chemin en aller-retour dans la forêt
espèces observées : Pachydiplax longipennis, Libellula needhami...

 

Grand Isle   

Un des hauts-lieux de l'ornithologie louisianaise (350 espèces d'oiseaux observés chaque année !). Pour les libellules, c'est moins intéressant ; Grand Isle est dans une position très avancée sur le golfe du Mexique et on n'y trouve que de l'eau salée donc un nombre limité d'espèces de libellules.
espèces observées : Macrodiplax balteata

 

Bonnet Carre Spillway   

Bonnet Carre Spillway est une zone tampon entre le Mississippi et le lac Pontchartrain : entre deux digues, un secteur de 3km sur 10km est destiné à absorber les crues du Mississippi en dirigeant les eaux vers le lac. Dans la partie S, des pistes carrossables permettent de circuler entre les plans d'eau. On y trouve de nombreux oiseaux et des libellules.
espèces observées : Brachymesia gravida, Macrodiplax balteata, Libellula vibrans, Libellula needhami, Celithemis eponina, Tramea lacerata...

 

Bayou Sauvage NWR   

Une vaste zone protégée, entre le lac Pontchartrain et le lac Borgne, avec plusieurs secteurs à explorer dont un très joli petit parcours sur pilotis.
espèces observées : Erythemis simplicicollis, Libellula needhami, Aphylla williamsoni...:

 

Honey Island Swamp   

Un secteur forestier plus sauvage, à l'E de Slidell : de part et d'autre de la Old US Highway 11, quelques routes forestières et plusieurs trails plus ou moins inondés selon la saison. Très riche sur le plan ornithologique et intéressant aussi pour les libellules.
espèces observées : Macromia taeniolata, Plathemis lydia, Libellula incesta, Libellula vibrans, Pachydiplax longipennis, Epiaeschna heros...

 

Bogue Chitto NWR   

A l'extrème S de la vaste National Wildlife Reserve de Bogue Chitto, le petit lac situé au SE de la I-59 propose un petit parcours très agréable, au plus près des héronnières ; on y trouve aussi Macromia taeniolata !
espèces observées : Macromia taeniolata,