accueil

Quelques libellules de Tarentaise

espèces à rechercher

 

cliquer sur les vignettes pour voir les photos en grand

 

 

 

Anisoptères (= libellules)


Brachytron pratense (Aeschne printanière)
identification : - 54-63 mm / assez trapu / thorax poilu avec flancs à grandes plages claires et bandes antéhumérales minces / pattes foncées / costale antérieure jaune / ptérostigmas longs et fins / souvent un angle thorax-abdomen (160°) abdomen cylindrique, un peu cônique / tache centrale sur le dessus de S1 / taches abdominales antérieures très petites, postérieures nettement plus grandes et allongées
- mâle : pas de rétrécissement de l'abdomen en S3 / taches abdominales bleues / parties claires du thorax vertes / yeux bleus avec rayures noires / angle anal de l'aile arrondi (diff. Aehsna)
- femelle: toutes les parties claires de couleur vert-jaune / bandes antéhumérales courtes / yeux couleur caramel / partie antérieure des ailes souvent fumée
- thorax vert tendre pendant l'émergence
milieu : - eaux stagnantes à faiblement courantes, neutres à acides / étangs riches en hélophytes / souvent avec Aeshna isoceles
altitudes : - < 500m - jusqu'à 900m
période : - émergence : fin avril, synchronisées
- maturation : 10 jours
- période moyenne de vol : mai à mi juillet
- période d'observation maximale : mai - 10 juin
comportement : - vol lent et incertain, changeant sans cesse de place par de courts déplacements, ne restant en stationnaire qu'une fraction de seconde / se pose fréquemment, généralement du côté de l'eau, suspendue à la verticale / patrouille au ras de l'eau (moins d'1 m de haut), le long de la lisière végétale / en période de maturation, chasse à qq distance des zones humides à 1 ou 2 m de haut : chemins, haies, friches... / vole moins par temps chaud
- mâle : non territorial mais très agressif avec autres mâles de l'espèce
- femelle : très discrète, ne vient sur les sites de reproduction que pour s'accoupler et pondre
- accouplement : en matinée, s'éloigne jusqu'à 200m de l'eau, durée 30-45 min
- ponte : seule, débris flottants
connue en Combe de Savoie (Les Marches-St André...), en Basse Maurienne - à rechercher à Pomblière-étang de la Gare, à Bourg-marais...


mâle posé

femelle en ponte
  




Aeshna mixta (Aeschne mixte)
identification : - 56-64 mm / ressemble à A. juncea / clou jaune sur le dessus de S2 / thorax avec une bande brune centrale et 2 bandes dégradées du bleu au jaune / dégradé du bleu au jaune sur S1-S2 / 2 petites taches jaunes sur la bande thoracique centrale / suture de la face très fine sur toute sa longueur
- mâle : bandes antéhumérales très petites
- femelle : pas de bandes antéhumérales / cercoïdes plus longs que S9+S10
milieu : - étangs naturels ouverts, bordés de roseaux mais aussi nombreux types de zones humides, eaux stagnantes à faiblement courantes / évite les eaux acides mais tolère les eaux saumâtres / mêmes sites que A.isoceles mais périodes décalées
altitudes : - < 600m
période : - émergence : début juin à début juillet
- maturation : 10 jours
- période moyenne de vol : juillet à septembre
- période d'observation maximale : net en septembre
comportement : - s'observe souvent loin de l'eau / chasse d'un vol rapide, souvent élevé, en lisière, notamment en soirée / revient souvent se poser aux mêmes endroits
- mâle : patrouille, bas, le long des berges / fréquents surplaces assez longs / peu agressifs
- ponte : végétaux aquatiques en décomposition
connue autour du lac du Bourget (Le Bourget du Lac, Viviers du Lac, Conjux...), en Combe de Savoie, en Basse Maurienne - à rechercher à Pomblière-étang de la Gare, à Bourg-marais...


mâle en vol

mâle posé

mâle

femelle posée

accouplement




Aeshna isoceles (Aeschne isocèle)
identification : - 62-66 mm / corps brun roux / yeux vert émeraude / ailes hyalines / triangle jaune sur S2 / petite tache ambrée à la base des ailes postérieures (mâle seulement ?) / 2 bandes thoraciques, jaunes
- mâle : lame supra-anale visible de profil et, de dessus, entre les cercoïdes
- femelle : bord postérieur à la base des ailes postérieures arrondi
milieu : - fossés, canaux, mares, étangs, riches en végétation clairiérée / habitats préférentiels : marais alcalins et étangs ouverts de plaine, à tendance climacique / thermophile / souvent avec Brachytron pratense / mêmes sites que A.mixta mais périodes décalées
altitudes : - < 500m - jusqu'à 1000m
période : - émergence : fin mai-début juin, en 2 semaines
- maturation : 10 jours
- période moyenne de vol : mai à juillet
- période d'observation maximale : dernière décade de juin
comportement : - irrégulièrement abondante / se pose assez souvent / volontiers, en fin de journée, dans les branches basses des buissons encore au soleil (ronces) / dérangée, se re-pose un peu plus loin / phases de surplace
- mâle : très agressif envers tous les odonates
- ponte : solitaire, dans les plantes aquatiques et débris végétaux flottants
connue en Combe de Savoie (Les Marches-St André, Ste Hélène du Lac...), en Basse Maurienne - à rechercher à Pomblière-étang de la Gare, à Bourg-marais...


mâle en vol

mâle posé

femelle émergente
 




Aeshna grandis (Grande aeschne)
identification : - 70-77 mm / corps brun / bandes thoraciques jaunes / attaches des ailes bleues / ailes entièrement fumées de brun-jaune, nervures comprises (surtout les mâles) / marque en T du front indistincte, au pied souvent absent
- mâle : zones bleues sur les yeux / 2 taches bleues sur S2, taches latérales bleues sur l'abdomen
- femelle : taches abdominales comme le mâle mais jaunes
- immature : taches abdominales comme le mâle mais jaunes
milieu : - étangs naturels, riches en végétation aquatique, dans des zones boisées / parfois milieux stagnants d'altitude / rare en massif cristallin, en milieux temporaires, sur les cours d'eau et en milieux anthropisés / climats relativement frais et humides
altitudes : - 200m à 1000m (jusqu'à 2000m dans les Pyrénées)
période : - émergence : très régulièrement étalées
- maturation : longue, coloration lente
- période moyenne de vol : fin juin à début octobre
- période d'observation maximale : 2ème quinzaine d'août
comportement : - vol glissé, plané / pas très territorial / vole jusqu'au crépuscule / souvent loin de l'eau, en lisière de forêt, dans les clairières, les chemins, les prés bordés d'arbres, en général à plus de deux mètres de hauteur voire à la cîme des arbres / se pose peu, plutôt au soleil - effrayé, s'envole haut et loin
- mâle : peu territorial / peu agressif envers les femelles
- ponte : en solitaire, dans tous types de végétaux aquatiques ou dans la tourbe, souvent dans du bois humide / reste longtemps dans un même secteur, en se déplaçant peu à peu, avec de courts surplaces à chaque envol/atterrissage
connue en Combe de Savoie (Les Marches-St André, Ste Hélène du Lac...) - à rechercher à Bourg-marais voire en altitude ?


mâle posé

femelle en ponte

femelle posée
 




Aeshna caerulea (Aeschne azurée)
identification : - 54-64 mm / yeux bleus / thorax brun-gris / bandes thoraciques bleues, étroites et en S / bandes antéhumérales très courtes et fines / costale jaune-brun / bout des ailes parfois légèrement fumé / devient gris-violet par temps froid
- mâle : taches abdominales bleues assez étendues, les médianes presqu'aussi grandes que les postérieures
- femelle : abdomen brun à taches jaunâtres, les supérieures petites, les latérales grandes et confluentes, formant une bande continue sur les côtés
- immature : taches abdominales jaunes
milieu : - tourbières acides à sphaignes, petites mares permanentes, cariçaies inondées / faible profondeur
- macro-habitat optimal : dépression humide, très bien exposée, plus ou moins tourbeuse, associée à une mare plus ou moins importante avec des landes à Rhododendron sur le pourtour
- micro-habitat larvaire : eau de faible profondeur, riche en végétation de type sphaignes, mousses et petits hélophytes.
altitudes : - entre 1400m et 2200m, souvent en limite supérieure du subalpin
période : - émergence : fin juin à début août, synchronisées
- maturation : 2-3 semaines
- période moyenne de vol : mi-juillet à mi-septembre
- période d'observation maximale : août
comportement : - se pose souvent à l'horizontale sur les sphaignes / se pose aussi sur des surfaces claires (rochers, troncs d'arbres), en particulier quand le soleil se cache
- mâle : par temps ensoleillé, présent assez tôt en matinée, disparaît en milieu d'après-midi (17h) / chasse en patrouillant bas le long des berges / cherche les femelles très bas dans la végétation / s'approche volontiers de l'observateur et se pose sur le matériel / territorial mais peu agressif
- accouplement : 30 min, posé, près de l'eau
inconnue en Savoie - qq stations connues en Haute Savoie et Valais - à rechercher sur les sites à A.juncea


mâle posé sur des sphaignes

mâle posé, ailes et abdomen plaqués au rocher

mâle
 




Aeshna subarctica (Aeschne subarctique)
identification : - en Europe, il s'agit de la sous-espèce elisabethae
- 70-76 mm / très proche d'A.juncea : allure générale plus sombre, couleurs plus délavées, plus ternes / suture frontale d'épaisseur uniforme ou élargie aux extrémités / pas de taches postoculaires jaunes / 2 taches jaunes sur la face ventrale du métathorax / bandes thoraciques avec au moins la moitié supérieure bleuâtre puis jaune, aux bords généralement 'flous' / nervures costales brunes / sur chaque segment de l'abdomen, tâches médianes et postérieures à peu près de même taille + fine couronne claire à la jonction des segments / vole avec l'abdomen à l'horizontale (souvent légèrement arqué vers le bas chez A.juncea)
- femelle : cercoïdes disposés à l'horizontale, vus de derrière ('en V' chez A.juncea)
milieu : - préférentiellement tourbières à radeaux de sphaignes
altitudes : - > 800m - dépasse 1200m
période : - émergence : fin juin à début juillet, sur 6-7 semaines pour un site donné
- période moyenne de vol : mi-juillet à début septembre
- période d'observation maximale : août
comportement : - souvent posé en début de journée, sur les troncs des arbres au soleil
- mâle : patrouille (versant ensoleillé des arbres bordant la tourbière, dépressions d'eau dans la tourbière) / se pose de temps en temps / non territorial, agressif
- femelle : souvent calme et à découvert
- ponte : uniquement dans les sphaignes et la tourbe
- émergence : en matinée
inconnue en Savoie (une mention ancienne et incertaine à Beaufort) - stations connues dans le Jura - manque d'habitats adaptés en Tarentaise ?


mâle posé sur un tronc de bouleau

mâle posé sur un tronc de bouleau
  




Anax parthenope (Anax napolitain)
identification : - 62-75 mm / yeux verts, selle (S2-début de S3) bleue, le reste brun foncé / anneau jaune postérieur sur S1 / triangle noir sur le front
- mâle : lame supra-anale très courte
- femelle : bandes fumées sur les ailes au vieillissement
- immature : selle verte
milieu : - eaux stagnantes des milieux ouverts de plaine / végétation importante (roselières) / parfois milieux artificiels (gravières, bassins de rétention) et secteurs calmes des grands cours d'eau / éventuellement eaux saumâtres
altitudes : - plaine à 500m / reproduction jusqu'à 800m / erratique jusqu'à 1500m
période : - émergence : mai
- période moyenne de vol : mi-mai à septembre
- période d'observation maximale : juin à août
comportement : - mâle : patrouille, vol moyennement rapide et assez calme / agressif avec espèces plus petites / se pose assez souvent, parfois bas, surtout par vent fort
- ponte : en tandem, dans végétaux flottants
- émergence : au lever du jour
connue en Combe de Savoie (Les Marches-St André, Ste Hélène du Lac, St Pierre d'Albigny-petit lac de Carouge, Grésy sur Isère-base de loisirs, Ste Hélène sur Isère-Pré Péron...), en Basse Maurienne - à rechercher à Bourg-marais...


mâle en vol

mâle, posé

ponte en tandem

accouplement




Gomphus pulchellus (Gomphe joli)
identification : - 47-50 mm / silhouette élancée / jaune assez clair, cireux / yeux bleu clair en haut, jaune-vert en bas / abdomen non élargi latéralement / toutes les lignes thoraciques noires sont fines et complètes / bande noire antéhumérale antérieure ne rejoignant pas la médiothoracique / suture interpleurale sinueuse / bande jaune ininterrompue sur le dessus de l'abdomen
mâle : thorax verdâtre / cercoïdes légèrement fourchus
femelle : thorax jaune
milieu : - zones à courant faible des grands cours d'eau / aussi étangs ouverts, mares, milieux stagnants (seul Gomphidae)
altitudes : - < 500m et jusqu'à 1000m
période : - émergence : avril-mai, synchronisées (50% en 5-10 jours)
- période moyenne de vol : avril à août
- période d'observation maximale : mai-juin
comportement : - s'observe dans les prairies humides et les chemins proches des gîtes larvaires, souvent le matin et le soir / se pose au sol ou sur la végétation des rives / vol bas et onduleux, longeant les berges / mâles non agressifs
connue en Combe de Savoie (Les Marches-St André) - à rechercher à Hautecour-plan d'eau (une obs en 2012), à Pomblière-étang de la Gare (2 obs en 2012 et 2014), Sangot-plan d'eau, à Bourg-marais...


mâle en vol

mâle

femelle posée

accouplement




Leucorrhinia albifrons (Leucorrhine à front blanc)
identification : - 33-39 mm / aspect général sombre / labium noir avec taches blanches sur les côtés / une seule nervure entre la base de l'aile et le triangle / tache jaune sur S2 en forme de 2 ailes symétriques / appendices anaux blancs / abdomen non élargi en massue / ptérostigmas brun-noir, avec extrémités blanchâtres vers l'apex, débordant sur les cellules voisines
- mâle :
- femelle : écaille vulvaire, en deux lobes, ne dépassant pas le 5ème de S9
- immature : front jaune
milieu : - plans d'eau peu profonds, ouverts, plutôt acides et oligotrophes, végétation flottante clairsemée + roselières + alentours boisés peu denses / lagunes de Gascogne / larves vulnérables aux poissons
altitudes : - plaine (jusqu'à 1150m dans le Jura)
période : - émergence : fin avril, synchronisées (50% en 15 jours)
- période moyenne de vol : mai à août
- période d'observation maximale : fin mai à mi-juin
comportement : - assez farouche, vole plutôt loin des berges et s'en approche perpendiculairement / se pose sur tiges basses sortant de l'eau ou sur terre nue des rives (pas sur les nénuphars) / espérance de vie : 40 jours
- mâle : territorial et agressif
- accouplement : sur arbustes ou talus à proximité de l'étang, en début de journée (15 min)
- ponte : en eau libre, à proximité des rives, surveillée par le mâle
qq obs en 2012 et 2014 à Hautecour-plan d'eau et Pomblière-étang de la Gare - rechercher preuves de reproduction


mâle en vol

mâle posé

mâle adulte

mâle adulte




Sympetrum flaveolum (Sympétrum jaune)
identification : - 32-37 mm / taches jaunes à la base des ailes, plus étendues aux postérieure, parfois jusqu'au nodus / ptérostigmas orange dessus, blancs dessous / pattes noires bien rayées de jaune / sutures thoraciques fines / abdomen à côtés parallèles, orange vif
mâle : barre noire latérale simple, épaisse, le long de l'abdomen
femelle : nodus antérieur souvent marqué de jaune / barre noire latérale double, le long de l'abdomen / lame vulvaire très peu visible
milieu : - eaux peu profondes, riches en végétation, se réchauffant rapidement, à assèchement estival / cohabite avec Lestes dryas
altitudes : - 900-1200m surtout, à partir de 500-600m et jusqu'à 1500m
période : - émergence : juin
- maturation : 10 jours
- période moyenne de vol : fin juin à septembre
- période d'observation maximale : août
comportement : - peut alterner populations massives pendant qq années puis disparition / vol un peu plus lent et papillonnant que les autres sympétrums sauf S. pedemontanum
- accouplement : 30 min
- ponte : en tandem, en vol en lâchant les oeufs d'une certaine hauteur ou en frappant les tiges de graminées / endroits exondés (battement de nappe)
connue en Basse Maurienne - manque d'habitats adaptés en Tarentaise ?


mâle

mâle immature

femelle immature
 



Zygoptères (= demoiselles)


Calopteryx splendens (Calopteryx éclatant)
identification : - 45-48mm / systématique subspécifique complexe à cause de la grande variabilité de l'extension de la coloration des ailes des mâles / pattes sombres
- mâle : abdomen bleu métallique / ailes bleu métallique entre les environs du nodus (variable) et qq mm avant apex / catadioptre sous S8-S10 jaune / pas de ptérostigmas / pruinosité blanchâtre chez les vieux mâles
- femelle : corps et nervures verts plus terne / suture métapleurale jaune en point d'exclamation (en baïonnette chez C.xanthstoma) / ailes plutôt vertes et assez étroites / cercoïdes noirs / ptérostigmas blancs, ratio nodus-ptérostigma/ptérostigma-apex entre 4,5 et 6
- immature : ailes colorées dès l'émergence
milieu : - eaux (fleuves, rivières, fossés alimentés) pas trop rapides, pas trop fraîches, berges bien ensoleillées, milieu ouvert à semi-ouvert / bon indicateur de la qualité de l'eau / parfois sur étangs à circulation phréatique
altitudes : - < 600 m - erratique jusqu'à 1000-1200m
période : - émergence : mi-mai à juin
- période moyenne de vol : mi-mai à début septembre
- période d'observation maximale : fin juin à août
comportement : - capacité élevée à l'erratisme
- mâle : territorial, parades, poursuites / dortoirs un peu en retrait des cours d'eau sur secteurs ensoleillés le matin / brefs battements d'ailes, de temps en temps / affût sur perchoir dominant l'eau
connue en Combe de Savoie (St Pierre d'Albigny- ruisseaux du lac de Carouge, Grésy sur Isère-ruisseaux de la base de loisirs...), en Basse Maurienne - qq obs à Sangot-plan d'eau et Bozel-plan d'eau - à rechercher le long des petits ruisseaux


mâle écartant les ailes

mâle

femelle écartant les ailes

femelle en ponte, gardée par le mâle

accouplement




Calopteryx virgo (Calopteryx vierge)
identification : - 45-49mm / suture thoracique inférieure incomplètement jaune ? / du jaune dans partie inférieure du thorax ? / pattes sombres
- mâle : abdomen bleu cobalt / ailes presqu'entièrement colorées de bleu cobalt (sauf base et apex plus clairs chez ssp. virgo - sauf base hyaline et apex coloré chez ssp. meridionalis), plus larges que C. splendens / catadioptre (sous S8-S10) brun-rouge, marqué de noir
- femelle : ailes plutôt brunes, plus larges que C. splendens / ptérostigmas blancs, ratio nodus-ptérostigma/ptérostigma-apex < 4 / face ventrale du thorax noire traits jaunes chez ssp. virgo, jaune chez ssp.meridionalis
- immature : ailes peu colorées, brunes
milieu : - ruisseaux et petites rivières, lents à moyennement rapides, plus frais et plus boisés que C. splendens / très sensible à la qualité de l'eau
altitudes : - <1000-1200 m
période : - émergence : mai à début juillet, synchrones
- période moyenne de vol : juin à août
- période d'observation maximale : juillet
comportement : - vol papillonnant / souvent abondant
- mâle : vol nuptial, approche lente de la femelle
- ponte : entre 11h et 15h, toujours par temps chaud et calme, dans des végétaux semi-immergés
connue en Combe de Savoie (St Pierre d'Albigny- ruisseaux du lac de Carouge, Grésy sur Isère-ruisseaux de la base de loisirs...), en Bauges (Lescheraines-Chéran à la base de loisirs), en Basse Maurienne - qq obs à Sangot-plan d'eau et Bozel-plan d'eau - à rechercher le long des petits ruisseaux


mâle

femelle

accouplement
 




Coenagrion pulchellum (Agrion joli)
identification : - 34-38mm / grande variabilité des surfaces relatives bleu-noir et du dessin de S2 / marge postérieure du pronotum en W tourné vers l'arrière, sans liseré bleu
- mâle : bandes antéhumérales généralement interrompues (en point d'exclamation) / dessin en Y sur S2 (marque noire rattachée à l'apex de S2) / traits noirs latéraux sur S3-S7 / S3-S6 noirs sur plus de 1/5ème, S4-S5 au moins à moitié noirs / tache noire en forme de 'mitre' à l'apex de S9 / cercoïdes presque rapprochés à la base et aussi longs que les cerques
- femelle : bandes antéhumérales généralement complètes
milieu : - eaux stagnantes à faiblement courantes, végétation abondante / eaux non acides, mésotrophes à eutrophes (marais, bras morts) / habitat optimal : étang naturel ouvert
altitudes : - 200-700m, présent jusqu'à 1000m
période : - émergence : 2ème quinzaine d'avril
- période moyenne de vol : mai à juillet
- période d'observation maximale : mi-mai à juillet
comportement : - se pose longuement
connue en Combe de Savoie (Les Marches-St André) - à rechercher à Pomblière-étang de la Gare, Sangot-plan d'eau, à Bourg-marais...


mâle adulte

couple en tandem
  




Ischnura pumilio (Agrion nain)
identification : - 26-31 mm / marge postérieure du pronotum légèrement arquée / ptérostigmas des ailes antérieures nettement plus grands que ceux des ailes postérieures
- mâle : bleu avec dessus de l'abdomen noir sauf tache bleue sur S9 et moitié apicale de S8
- femelle : mature verte, parfois bleue / dessus de l'abdomen entièrement noir (pas de tache caudale)
- immature : mâle pâle (vert/bleu) / femelle : 'aurantiaca', orange vif, noir peu étendu / pas de noir sur les sutures thoraciques / pas de bande humérale inférieure
milieu : - ubiquiste, pionnier (disparaît rapidement quand le milieu évolue) / faible profondeur d'eau, bon ensoleillement, rives en pentes douces, peu végétalisées (petits joncs) / milieu primaire : lits de cours d'eau 'renouvelés' par des crues
altitudes : - < 1000m / jusqu'à 1800m dans le S de la France
période : - émergence : 2 pics (bivoltinisme), juin et septembre
- période moyenne de vol : début mai à septembre
- période d'observation maximale : fin juin à août
comportement : - dispersion rapide après l'émergence
- mâle : assez agressif envers autres zygoptères
- accouplement : jusqu'à 1h
- ponte : femelle seule, dans les tiges des petits joncs pionniers, vers 10-40 cm de haut
connue en Combe de Savoie, en Basse Maurienne - à rechercher en vallée, en cas de création de nouveaux plans d'eau


mâle adulte
   




Platycnemis pennipes (Agrion à larges pattes)
identification : - 35-37 mm / tête large / tibias clairs, avec longues soies, les postérieurs dilatés, avec bande noire sur toute leur longueur / bandes antéhumérales doubles
- mâle : bleu pâle (seul Platycnemis) / face claire, bande sombre sur le dessus de la tête / ligne noire médiodorsale plus ou moins continue sur S2-S5 / double ligne noire médiodorsale sur S7-S10
- femelle : verte à brune
- immature : blanchâtre (mâles) à brun/orange clair (femelles)
milieu : - grande plasticité écologique - plutôt étangs naturels ouverts, plutôt frais / larve non sensible aux poissons / évite les eaux acides
altitudes : - de la plaine à 900/1200m
période : - émergence : mi-mai, massives
- période moyenne de vol : mai à septembre
- période d'observation maximale : juin à août
comportement : - abondant sur ses sites, très peu farouche
- mâle : se pose longuement sur la végétation des rives / vol lent, avec zigzags verticaux
- accouplement : parfois > 30 min
- ponte : en tandem, posés sur la végétation flottante
connue en Combe de Savoie (Les Marches-St André, Ste Hélène du Lac, St Pierre d'Albigny-petit lac de Carouge, Grésy sur Isère-base de loisirs...), en Bauges (lac de La Thuile), en Basse Maurienne - qq obs à Sangot-plan d'eau et Pomblière-étang de la Gare - à confirmer


jeune femelle

femelle

ponte en tandem
 




Lestes sponsa (Leste fiancé)
identification : - 35-39 mm / taille et corpulence moyennes / yeux d'un bleu généralement peu intense / arrière de la tête foncé / pas de coloration métallique sur le lobe latéral du prothorax / côté du thorax avec une petite pointe, moins marquée que chez C.viridis / tache métallique ronde sur le jaune du thorax, à l'extrémité antérieure de la suture humérale / bandes antéhumérales jaunes très fines / ptérostigmas très sombres, parfois bordés de blanc, bordant 2 cellules / pruinosité sur la totalité de S2 (critère non absolu) puis sur S9-S10 (ne débordant pas sur S8)
- mâle : cerques longs et droits, à pointe étroite
- femelle : assez fine (beaucoup moins massive que L.dryas / S1 jaune avec taches vertes triangulaires / écaille vulvaire bicolore et pointue / ovipositeur ne dépassant pas S10, bordé de noir inférieurement
- émergent : thorax et dessous de l'abdomen orange (et vert)
milieu : - toutes eaux stagnantes bordées d'hélophytes (y compris saumâtres, y compris temporaires) / souvent plus abondant dans les plans d'eau récents et/ou acides / populations pérennes généralement si proximité relative de plusieurs stations favorables / sensible à la prédation par les poissons
altitudes : - 200-500m et 800-1300m et jusqu'à 2500m / en Rhône-Alpes, présent en altitude dans le S de la région et en plaine dans le N de la région
période : - émergence : période très variable selon les sites, de juin à mi-juillet (plaine) ou mi-août (montagne) / en matinée, souvent massives
- période moyenne de vol : juin à début octobre
- période d'observation maximale : jullet-août
comportement : - souvent assez discret / vole peu
- ponte : en tandem, dans les tiges des végétaux hygrophiles, jusque sous l'eau, durée parfois supérieure à 1h
peu citée en Savoie - à rechercher ?


vieux mâle posé
   




Sympecma fusca (Leste brun)
identification : - 34-39mm / corps brun assez clair, avec marques bronze plus brillantes, en forme de torpilles sur S3-S6 / brun plus sombre et plus mat après l'hiver / ptérostigmas des ailes antérieures-postérieures décalés / yeux gris, le haut devenant bleu après l'hiver
- mâle : cercoïdes en tenailles
- femelle : cercoïdes parallèles ou un peu divergents, longs et clairs / ovipositeur court et assez peu saillant
milieu : - eaux stagnantes à faiblement courantes, avec accumulation de débris végétaux flottants
altitudes : - 200-500m et jusqu'à 1000-1200m
période : - hiverne à l'état imaginal / adultes visibles par journées ensoleillées, entre novembre et mars
- ponte : 20 mars à 10 mai puis mort à la fin du printemps
- émergence : fin juin à mi-juillet
- période moyenne de vol : avril à juin (génération n) et juin à octobre (génération n+1)
- se regroupent, à l'automne, dans des prairies sèches à hautes herbes, en voie d'enfrichement, avant d'hiverner
comportement : - au repos, ailes rabattues le long de l'abdomen, souvent les deux ailes du même côté (opposé au soleil) / en hiver, loin des points d'eau, clairières
- ponte : en tandem, dans les débris végétaux flottants
connue en Combe de Savoie (Les Marches-St André, Ste Hélène du Lac, St Pierre d'Albigny-petit lac de Carouge, Grésy sur Isère-base de loisirs...), en Basse Maurienne - à rechercher à Pomblière-étang de la Gare, Sangot-plan d'eau, à Bourg-marais...


mâle (yeux bleus, individu ayant passé l'hiver)

femelle

couple, ponte en tandem
 



 

haut de page